Retour aux actualités

2018 (15)

2017 (10)

2016 (26)

2015 (25)

2014 (4)

Dengue, Chikungunya : le risque d’une épidémie en métropole

publié le : 24 août 2015

Ce 19 août dernier, deux cas de dengue autochtone (c’est à dire chez des patients n’ayant pas voyagé en zone d’endémie dans les 15 jours précédents l’apparition des symptômes) ont été confirmés chez deux habitants de Nîmes partageant le même logement. Il s’agit des premiers cas autochtones de dengue/chikungunya en 2015.

La dengue et le chikungunya sont deux arboviroses (maladies infectieuses transmises par un arthropode, en l’occurrence il s’agit ici de virus transmis par un moustique) présentes préférentiellement en zone intertropicale. L’Europe est aujourd’hui indemne de ces maladies, mais l’émergence d’une épidémie est redoutée du fait de la présence d’un des vecteurs, l’Aedes albopictus (ou moustique tigre). En outre, la présence à l’état endémique des deux virus dans l’hémisphère nord, notamment aux antilles, renforce ce risque car la saisonnalité y est la même qu’en Europe.

Pour en savoir plus :

Téléchargez le document suivant :survenue d'une épidémie

ou rendez vous sur :

http://www.sante.gouv.fr/le-chikungunya.html

http://www.sante.gouv.fr/la-dengue-information-et-prevention.html

http://www.sante.gouv.fr/moustiques-vecteurs-de-maladies.html

http://www.ars.languedocroussillon.sante.fr/Aedes-albopictus-et-maladies-v.120570.0.html

V. Broutin