Retour aux actualités

2018 (15)

2017 (10)

2016 (26)

2015 (25)

2014 (4)

Vigilance sur l’épidémie grippale 2016-2017

publié le : 19 décembre 2016

La semaine dernière (semaine 50), le taux de consultations pour syndromes grippaux en médecine ambulatoire a très fortement augmenté par rapport à la semaine précédente (semaine 49) et le nombre de passages aux urgences et d’hospitalisations pour grippe a globalement doublé entre ces deux semaines. Le niveau d’alerte régional est passé de pré épidémique en semaine 49 à épidémique en semaine 50. Votre laboratoire Bioaxiome vous informe pour traverser au mieux l’épidémie.

« Grippe : pour éviter l’hospitalisation, passez à la vaccination »

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière se déroule cette année du 6 octobre 2016 au 31 janvier 2017. A cette occasion, l’Assurance Maladie a envoyé un bon de prise en charge à plus de 11 millions de personnes à risque, afin de les inciter à se faire vacciner en retirant gratuitement le vaccin en pharmacie. Si la vaccination contre la grippe présente un bénéfice direct individuel, elle permet aussi une protection collective indirecte des personnes les plus vulnérables (jeunes nourrissons âgés de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque graves, par exemple) par la vaccination de leur entourage. Pour ces personnes (parents, fratrie, etc.), le vaccin est également gratuit.

Cette année, l’Assurance maladie reconduit le slogan de l’an dernier car l’épidémie de grippe 2015-2016, pourtant plus modérée que la précédente, a entraîné un nombre d’hospitalisation élevé. L’ampleur de l’épidémie et sa gravité sont imprévisibles et le vaccin grippal demeure le moyen le plus sûr et le plus efficace pour protéger les personnes les plus à risque : personnes âgées de 65 ans et plus, certains malades chroniques, femmes enceintes.

La vaccination réduit la gravité de la grippe et permet donc d’éviter un grand nombre d’hospitalisations. Santé publique France estime à 2 000 le nombre de décès évités chez les séniors chaque année grâce à cette vaccination. Une meilleure couverture vaccinale permettrait d’augmenter cet effet protecteur.

Le vaccin grippal est recommandé pour toutes les personnes de 65 ans et plus et pour certaines catégories de personnes considérées comme fragiles. C’est le cas des patients souffrant de certaines pathologies chroniques (affections respiratoires, cardiovasculaires, diabète, etc.), des femmes enceintes pour se protéger elles-mêmes mais aussi pour protéger leurs nourrissons, et des personnes en situation d’obésité morbide ainsi que l’entourage familial des nourrissons âgés de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque graves.

Les prélèvements réalisés à l’hôpital et en ville indiquent que le virus A(H3N2) est très largement majoritaire (80-90 % des cas). Cette information est rassurante sur leur potentiel d‘efficacité préventive des vaccins 2016-2017 car ils contiennent cette souche.

Sachant qu’il faut environ une quinzaine de jours pour que le vaccin soit effectif et qu’un épidémie de grippe dure en moyenne neuf semaines : n’hésitez à vous faire vacciner si ce n’est pas déjà fait, il est encore temps!

Enfin sachez qu’il existe un test biologique de diagnostic de la grippe remboursé par l’assurance maladie disponible dans votre laboratoire.

Pour en savoir plus :

Site santé publique France

Téléchargez le bulletin de surveillance de la grippe (S50) / le calendrier vaccinal 2016

V. Broutin